Je rentre du Conseil de fédération qui se tenait ce vendredi soir à Namur. Les délégués y ont désigné les trois  sénateurs qui iront rejoindre dès la  semaine prochaine nos deux élus directs au Sénat.

C’est Marcel Cheron, chef de groupe Ecolo au Parlement de la Communauté française, et Josy Dubié, député régional bruxellois qui ont été désignés comme sénateurs de communauté.

Carine Russo à quant à elle été désignée dès le premier tour sénatrice cooptée. Notre candidate d’ouverture sera donc sénatrice, malgré sa 14ème  place  effective sur  la liste, qui lui avait  quand même permis de récolter plus de 58.000 voix.
Avec Isabelle Durant et José Daras, ces trois élus indirects formeront donc notre groupe au Sénat, appelé à travailler étroitement avec les deux sénatrices de Groen!

Publicités

On est rassuré(e). Le « 12 minutes » de la chaîne d’information officielle nous apprend que l’opération du col de l’utérus consécutive à la chute d’Albert II s’est bien déroulée…

… au point que le souverain aurait déjà entamé le processus de revalidation, selon Ophélie Fontana.

Cette petite plaisanterie m’aura fait sortir de mon hibernation éditoriale post-électorale.

[merci!]

11 juin 2007

merci

Ecolo a gagné les élections. Les plus fortes progressions sont le fait des verts francophones. L’objectif 2 fixé en Hainaut est atteint : Jean-Marc Nollet et Juliette Boulet représenteront le Hainaut au sein du groupe parlementaire Ecolo-Groen qui comportera 12 députés. Une très belle victoire.

A Ath, en passant de 4,77 pc à 9,89 pc, nous faisons plus que doubler notre score. Merci aux électeurs et aux électrices qui ont porté leur voix sur la liste 10. Merci en particulier pour les 1871 voix qui se sont portées directement sur mon nom.

Je reviendrai plus tard sur les premiers enseignements à tirer de ce scrutin qui bouleverse beaucoup de choses en Wallonie et en Flandre. Juste le temps de rattraper les heures de sommeil économisées pour faire la fête dans la nuit de dimanche à lundi.

Voilà, on aura tout donné ou presque. Dans moins de six heures la campagne sera terminée. Et demain à cette heure-ci, les grandes tendances du scrutin se dessineront.

Pour Ecolo, l’accueil de la population, la rencontre entre notre projet politique moderne et les préoccupations des gens, la sobriété et la correction de notre campagne loin des dérapages du PS et du MR , tout cela devrait confirmer dans les urnes les tendances très positives que nous prêtent les sondages. Du moins je l’espère. Comme j’espère très sincèrement que les électeurs déçus par la politique et les affaires en Hainaut ne se tourneront pas massivement vers les candidats du Front National. Qui n’ont aucun programme, aucun bilan, aucun projet.

Sur Ath, la campagne aura en tout cas été très encourageante, à l’image de notre événement du 1er juin dernier, dont je vous livre encore une photo. Pas mal de monde s’était déplacé ce soir-là, pour écouter Jean-Marc Nollet et Isabelle Durant, signe d’un nouvel essor de notre groupe local qui rassemble jour après jour autour de lui de nouveaux membres et sympathisants. J’en suis fier et heureux. Tout comme je suis content de voir le dynamisme du groupe de Beloeil, qui repart d’un bon pied et qui organisait hier vendredi la projection du film d’Al Gore. Ce qui m’aura, je l’avoue, permis de voir ce film in extremis pour la première fois, deux jours avant le scrutin.

Ici et là, cette campagne aura permis de nouvelles rencontres, des discussions riches et franches, en particulier avec les plus âgés, de plus en plus précarisés par les montants dériroises des pensions. Ces semaines auront aussi été l’occasion de moments cocasses, de tensions aussi , inhérentes à cette période, de retrouvailles, sur mon blog ou dans la rue : ici, une photo que m’envoie William depuis le Canada. Un cliché pris quelque part en Hainaut occidental. Merci Tof et Thierry. Le monde est un village.

ronny balcaen (hoto: Youssef Meftah)Derrière cet élan de sympathie et de reconnaissance, je n’oublie pas notre préoccupation essentielle. Gagner les élections de demain pour permettre de peser de tout notre poids dans la mise en oeuvre d’une union pour le climat. Notre planète est bel et bien en danger, et avec elle des populations humaines, mais aussi des espèces animales et végétales essentielles à notre survie. Pour Jean-Marc Nollet, j’ai signé dimanche passé à Bruxelles, lors de notre dernier congrès, les 10 engagements d’Ecolo et de Groen! pour sauver le climat (photo: Youssef Meftah). Vous pouvez lire ce texte (français-néerlandais) en cliquant ici.

Maintenant, retour sur le terrain pour quelques heures encore : distribuer les derniers tracts qu’ils nous restent, et ensuite, en soirée, repasser avec une équipe de militants tous les panneaux d’affichage et réaffirmer notre présence là où d’autres équipes auront pris la liberté de nous surcoller. Et jusqu’au bout de la campagne, convaincre qu’Ecolo, c’est le bon choix. Maintenant!

demotte« Ils n’en mouraient pas tous, mais tous étaient frappés… »

Cassée, l’image lisse de M. Demotte, le notaire du budget de la santé, lequel est à l’équilibre, nous répète-t-on à l’envi, alors que les inégalités sociales face à la santé ne font que croître. Sa réputation d’homme intègre et honnête vient d’en prendre un sérieux coup. Et tout cela en direct à la RTBF, malheureusement pour lui.

Face à Jean-Michel Javaux, le candidat socialiste, avec son petit côté donneur de leçon qu’on lui connaît bien, a tenté de faire croire au téléspectateur que les écologistes faisaient campagne avec des voitures hyper-polluantes. Histoire de faire oublier Flahaut et son hélicoptère.

Et d’exhiber une photo prise par un militant socialiste liégeois montrant un 4X4 aux couleurs d’Ecolo. Photo truquée. Un peu comme les PV du collège communal de Charleroi, les comptes du PS, les marchés publics, l’attribution des logements sociaux, etc. complétez la liste vous-même s’il vous plaît.

Les socialistes avaient eu la lumineuse idée d’effacer du cliché l’autocollant LPG affiché sur le véhicule avant de l’envoyer à la presse avec le commentaire suivant : « Une bonne grosse américaine non équipée au LPG et qui consomme 25 litres aux 100 km pour faire campagne, ça c’est la créativité d’un parti qui milite en faveur de l’environnement. » Read the rest of this entry »

photo_de_classeTrois ans après leur naissance, les enfants présentant un niveau élevé de concentration de plomb dans le sang ont un QI de 17 points plus faible que les autres enfants, révèle une étude menée auprès de 200 enfants flamands, relayée aujourd’hui dans la Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

« L’étude montre que la pollution de l’air provoquée par les voitures et l’industrie n’a pas seulement un impact sur la santé physique des gens, mais aussi sur le développement intellectuel », explique le docteur Nick Van Larebeke, spécialiste en prévention du cancer à l’université de Gand. Van Larebeke, porte-parole du Steunpunt Milieu en Gezondheid, a fait part des résultats de cette étude lors d’une conférence internationale sur la pollution environnementale organisée dans les îles Féroé. Read the rest of this entry »

vincent de coorebyterCi-dessous, un texte de fond sur la pertinence des partis écologistes en Belgique. Contribution signée Vincent de Coorebyter, directeur général du CRISP (photo). Je vous la confie dans son intégralité.

La question, normalement, ne devrait même pas se poser. Car les Verts agissent bien sur la base d’un clivage profond, qu’on peut appeler « clivage matérialisme/postmatérialisme », et qui s’est développé selon les trois temps successifs qui permettent de repérer un clivage politique :

  1. l’existence, dans la société, d’un déséquilibre majeur ou d’une menace grave sur un enjeu important ;
  2. l’auto-organisation d’une partie des citoyens en associations ou en groupes de pression qui veulent répondre à ce déséquilibre ou à cette menace ;
  3. la création, par plusieurs de ces associations et de ces groupes, d’un parti qui leur permettra de porter leur combat au niveau politique.

C’est bien dans ces conditions que sont nés les partis écologistes, comme, antérieurement, les partis anticléricaux, les partis socialistes, les partis régionalistes ou autonomistes…

La difficulté actuelle, pour les Verts, n’est pas que ces conditions ont disparu : c’est qu’elles sont plus réunies que jamais. Read the rest of this entry »