Le Conseil d’administration de la SNCB n’a pas accepté les mesures d’économie proposées par le management. La mobilisation a payé. Pour rappel, Ecolo a été le premier à exprimer son opposition et son mécontentement hier à l’annonce de ces mesures. Rien n’est réglé pour autant. Pas de solution trouvée à la situation financière désastreuse. Mais voilà un beau sujet de campagne. Et un bel enjeu pour pour le prochaine équipe gouvernementale. Pour un rail belge à la hauteur des défis écologiques du 21ème siècle.