[yves, ge zijt nen dief]

7 octobre 2007

sofie lemaire et peter van de veireAlors que l’orange bleue n’en finit pas de mourir mûrir, retour sur un truc qui circule depuis quelques semaines. Peut-être les avez-vous déjà entendues ces paroles que Peter Van de Veire et Sofie Lemaire ont récoltées auprès de leurs auditeurs de Studio Brussel et plaquées sur Hey There Delilah des Plain White T’s. Ce qui donne une petite chanson à la gloire de notre Yves Leterme pas encore national. Yves y est un peu égratigné mais les choses sont dites avec humour et bienveillance.

Pour celles et ceux qui veulent améliorer leur bilinguisme, très tendance ces jours-ci, voici les paroles reprises du blog de Lindsey et reproduites à peu de choses près in extenso. Même si certaines subtilités échappent aux francophones intellectuellement limités que nous sommes, ça vaut quand même le détour.

Hey Yves Leterme

Zeg gij zijt nogal ne ferme

G’ hebt gelachen daar in juni

Maar nu is ’t wel minder funny

Leterme Yves

De walen vinden u nen dief

Dat is nie lief

Hey Yves Leterme

Heel het land dat ligt te kermen

tiert dedzju zeg krijg de tering

Geef ons rap een nieuw regering

Want ’t is tijd

Hou maar op met dat gebleit

gelijk een geit

YVES / GE ZIJT ZO LIEF / YVES / GE ZIJT NEN DIEF

YVES / GE ZIJT ZO LIEF / YVES / GE ZIJT NEN DIEF

MIJN HARTENDIEF … Read the rest of this entry »

Publicités