Sarah Turine applaudie par la salle après son discours de clôture

Un congrès comme je les aime. Malgré le beau temps, la salle de la Géode à Charleroi était remplie ce dimanche 23 mai pour le premier événement de campagne axé sur nos priorités socioéconomiques. Des interventions de qualité, la participation d’acteurs de terrain et un timing dynamique ont boosté les militants si c’était encore nécessaire !

La crise économique et financière, la menace de l’austérité, l’emploi,… autant de thèmes qui préoccupent les citoyens, au-delà des questions communautaires. Autant de défis socioéconomiques pour l’avenir auxquels Ecolo apporte une réponse intégrant les dimensions sociale, environnementale et éthique. Le congrès a été l’occasion de faire le point sur les solutions politiques d’Ecolo propose pour réussir une transition écologique de l’économie et soutenir l’emploi. Au carrefour de toutes les crises, il serait trop facile de proposer un peu plus de la même chose pour s’en sortir. Il faut des mesures nouvelles, radicales et originales pour retrouver le chemin de la prospérité. Une prospérité nouvelle et mieux partagée. Et pas uniquement basée sur le sacrosaint indicateur du Produit Intérieur Brut (PIB). C’était le message que nous voulions faire passer dimanche.

Face à la crise financière, Jacky Morael, tête de liste au Sénat, a rappelé nos propositions pour mettre fin aux spéculations qui menacent les Etats, l’agriculture et l’équilibre de nos sociétés. Il a revalorisé aussi le principe de la fiscalité. Ecolo veut mettre fin aux déséquilibres en la matière. En écho, Guy Fays, secrétaire général de la FGTB Namur a rappelé que les bénéfices de Suez-Electrabel-Tractebel se montent bon an mal an à 6 milliards d’Euro sur lesquels le groupe ne paie que 756.000 euros d’impôts. Un taux particulièrement avantageux mis en exergue par Trends.

Read the rest of this entry »