Depuis 5 ans, chaque 1er décembre, journée internationale de lutte contre le sida, à l’initiative de Paul Galand (Ecolo) une commission réunie de tous les parlementaires francophones de Belgique débat de la question du VIH sous ces différents aspects.

La dernière fois, le 1er décembre 2008,  il devait y avoir à tout casser 5 députés pour écouter des scientifiques et des médecins parler de l’évolution de la maladie, des nouvelles stratégies curatives et préventives, en particulier en Afrique, et plus précisément encore, en RDC. Et des implications politiques que cela implique.

Pas grand-monde pour entendre par exemple que l’Afrique se contente des antirétroviraux depuis longtemps abandonnés par les pays riches, médicaments de premières générations qui favorisent la mutation du VIH et constituent en eux-mêmes, mais aussi par l’absence de politique sanitaire valable, une véritable bombe à retardement pour l’humanité entière.

Je mets dès lors … ma main à couper  : il n’y avait pas dans l’assemblée cette fois-là au Parlement de la Communauté française un seul des signataires de la toute fraîche résolution votée ce jeudi soir au Parlement fédéral visant à condamner les propos de Joseph Ratzinger sur le préservatif.

Une réunion de parlementaires le 1er décembre, c’est devenu tellement banal. Plus aucun intérêt à y assister pour un mandataire public. En proportion directe avec la couverture médiatique. Mais les propos du pape dûment relayés par la presse en pleine période électorale, voilà qui déclenche évidemment beaucoup plus d’initiatives.

Je me suis frité avec pas mal de personnes sur cette question ces derniers jours;  ça m’a valu des engueulades, des claquements de porte, et peut-être des froids persistants. Read the rest of this entry »

Publicités

ecoloEcolo dribble le cdH, et avec une hausse de 5,8% par rapport aux dernières élections, devient le troisième parti en Wallonie. Le PS continue sa descente et perd encore 3 points.

Aujourd’hui, près d’un wallon sur cinq se dit donc prêt à voter Ecolo. C’est le principal enseignement du sondage Dedicated Research réalisé pour la RTBF et le Soir. A Bruxelles, les Verts continuent à monter aussi, de manière moins prononcée cependant.

Quelque 40 jours après la réelection du ticket Javaux-Durant à la tête du parti écologiste, les Verts sont récompensés par l’attitude constructive et tranquille adoptée durant la plus longue crise institutionnelle que vit la Belgique. Pour avoir cultivé ses liens avec son alter égo flamand de Groen!, Ecolo est considéré comme un recours contre l’agitation des autres partis. Une attitude de loyauté fédérale que les sondés n’opposent pas à la défense des francophones : 0% des personnes interrogées considére qu’Ecolo est un danger pour le front francophone, au contraire des autres partis, MR et PS en tête, dont les citoyens ne semblent pas comprendre la stratégie et les objectifs.

Reçus aujourd’hui par Verhofstadt, Javaux et Durant ont redit la disponibilité d’Ecolo pour aider le pays à sortir de la crise.

livre_enseignement_169.jpgMadame l’inspectrice, Chère Collègue,
Monsieur l’inspecteur, Cher Collègue,

Madame la Ministre-Présidente Marie ARENA et Monsieur l’Administrateur général Jean-Pierre HUBIN souhaitent savoir si vous avez reçu en tant qu’inspecteur à votre domicile privé le « Livre bleu de l’enseignement » émanant du Mouvement Réformateur. Merci de me répondre à la lecture de ce mail. Bien à vous,

Arlette.

Mon climat de campagne s’est procuré ce bref mail qui a été envoyé le 10 octobre dernier par le service de l’inspection de la Communauté française aux inspecteurs et inspectrices. C’est le dernier épisode connu d’une polémique sur la drague insistante des partis politiques envers les enseignants.

Le 9 octobre dernier, la socialiste Véronique Jamoulle interrogeait déjà Marie Arena sur l’envoi du nouvel opus réformateur dans les écoles. La Ministre-Présidente avait minimisé la chose : l’ouvrage accompagné d’une lettre était adressé directement aux directions. Tant qu’il n’est pas diffusé dans l’école, rien à dire…

Cette sérénité de façade n’empêche visiblement pas le cabinet d’indaguer sur l’affaire.

Faut dire que le sujet est devenu de plus en plus sensible. On sent le monde de l’enseignement à nouveau bien en froid avec le PS, malgré le Contrat pour l’école… au à cause de celui-ci justement. Certains partis sont dès lors tentés d’aller piocher dans ce réservoir de voix en vue des régionales de 2009.

Le sujet affecte aussi les relations PS-cdH. Ainsi, la complaisante question de Collignon junior à sa camarade ministre-présidente il y a à peine un mois. Le député fustigeait à cette occasion l’envoi cdH dans toutes les écoles d’un courrier explicatif des derniers développements autour du décret inscription (un texte qui a sans nul doute été pour beaucoup dans les résultats mitigés de Joëlle Milquet au dernier scrutin fédéral). Marie Arena, assise à côté de Marie-Do Simonet, avait applaudi les propos du député prononcés à la tribune.

Et on se rappellera qu’il y a moins d’un an, c’était Joëlle Milquet qui avait envoyé dans toutes les écoles son petit livre à elle qu’elle a écrit.

Pour ma part, je trouve ce dégagement d’énergie assez inutile. On peut légitimement se demander si l’envoi d’une telle prose politique, sans autre forme de concertation, de dialogue et d’échange, a une chance infime de ne pas directement prendre la direction de la corbeille à papier, ou mieux de la caisse destinée au papier à recycler.

La reconnaissance et la valorisation des enseignants passent sans doute par des pratiques politique un peu plus modernes, non? Pour votre bonne information quand même, et celle de Marie Arena par la même occasion, les inspecteurs ont bien reçu le petit livre bleu.